Quartier

.

/ Quartier gare en PACA / Ville d’Orange

Orange : le site

Des formes urbaines de qualité

Retrouver la cohérence de l’ilot

Un quartier de faubourg

Des bâtiments singuliers

Côté ville et côté nature

/ redynamisation du centre ancien

Agir en Ville avec Des paysages, Solstice, C2i, AINO

L’histoire,l’identité:comprendre la ville actuelle

Restructuration des voies et espaces publics

7 projets d’aménagement des espaces publics

/ Quartier durable / LA FARLEDE (en cours)

Analyse environnementale

Le site de projet

Etude pour une extension urbaine

/ HAMEAU NOUVEAU / RAMATUELLE

Pour créer un « quartier durable » , l’équipe Agir en Ville en collaboration avec  les bureaux Hémisphères, Adret, SIEE et ECVR,  a fait des choix :

  • préservation de l’aspect pittoresque du village ancien et de ses abords,
  • liaison piétonne avec le village,
  • discrétion dans le grand paysage,
  • ensoleillement autorisant un habitat bioclimatique,
  • économie de la terre arable,
  • cadre de vie agréable pour un habitat permanent.

Un projet de hameaux intégrés à l’environnement

Un hameau « bas » tirant le meilleur parti possible d’un adoucissement de la pente

Des affleurements rocheux donnent une ambiance minérale.

 

Un hameau « haut » situé dans un écrin boisé; plus en recul par rapport à la route départementale.

Il bénéficie d’un grand calme. Sa position sur la pente permet un meilleur dégagement vis-à-vis du versant ombreux du vallon et une ambiance plus claire pour les logements, orientés vers le Sud.

Au cœur des hameaux, un espace public naturel, paisible, est dédié à la convivialité et à la détente. « Entre les deux hameaux, ‘la grande pinède’. Cet espace, est constitué de vieux sujets de pins parasols aux formes parfois énigmatiques. Ce lieu singulier doit être préservé comme espace buissonnier, fragment de nature … »

Deux implantations choisies sur le terrain

Avant-projet

Un espace public central

Des accès inscrits dans la topographie

un lien fort avec la nature

/ Plan guide et OAP pour l’entrée de ville / Cuers

Projet par séquence

Analyse paysagère

OAP Entrée de Ville

/ RESTRUCTURATION D’UNE FRICHE URBAINE / ESSONE

Un maximun d’espaces verts

Scénario mixte habitat artisanat

Intégration dans le hameau

/ QUARTIER d’HABITAT PARTICIPATIF / CHUYER

Les terrains en continuité du village

Visite des habitants sur le site

Prise en main pas l’Association Foncière Urbaine

Faciliter l’accès automobile en préservant les jardins

Intégration du projet

/ RESTRUCTURATION D'UN ILOT URBAIN EN CENTRE ANCIEN / MARTIGUES

Depuis la rue, on aperçoit l’îlot vert

Vue depuis l’îlot

Notre proposition amène l’espace public jusqu’à l’intérieur de l’îlot en offrant un lieu plus intime de la forme d’une cour. Les façades intérieures de la cour sont celles des commerces et services sur deux niveaux.

La cour

L’îlot est composé de deux entités : un immeuble marchand et un immeuble de logement.

L’espace libre entre les deux constructions permet l’accès à un jardin public. Cette utilisation des parcelles permet d’envisager une éventuelle traversée de l’îlot à travers des jardins

Le jardin

Une façade continue sur l’artère principale avec de belles devantures de commerces sur deux étages. A l’intérieur de l’ilot, un côté jardin, calme et généreux en espace, avec logements en terrasse et jardin commun.

La façade

/ VALLON HABITÉ / CHÂTEAUNEUF DE GADAGNE

La plaine

Le coteau

Belvédères sur la plaine du Comtat Venaissin

Le plateau

Grands espaces du vignoble, banalisation des lotissements

/ QUARTIER GARE / ISLE SUR LA SORGUE

Photo du site

Autour du site typologies densités et échelles variées

La logique urbaine

Exposition au vent, au soleil, au bruit

Quatre îlots +1

Plan

/ QUARTIER NOUVEAU / SAUMANE DE VAUCLUSE

Site de projet, Saumane de Vaucluse

Continuités écologiques et confort de vie

La trame de l’eau, un atout multiple pour le territoire

Trois sites pour habitat mixte et complexe socio-culturel

Combiner forme d’habitat, proximité de l’agriculture

Scénario 1 : des grands jardins

/ ESPACES PUBLICS/ ACCUEIL TOURISTIQUE/ FONTAINE DE VAUCLUSE

Le lit de la Sorgue à Fontaine de Vaucluse

Double flux, un système à deux vitesses

L’isle, un lieu magique à exploiter

L’isle les prés un espace central pour le village

Séquence 1 : parking de l’église

Séquence 2 : la poste

Séquence 3 : arrivée sur la place

Séquence 4 : place de la Colonne

Séquence 5 : le pont

/ ECO-QUARTIER / SALON DE PROVENCE

Une recherche d’équilibre paysager et environnemental, qui tient compte de l’état des ressources.

 

Une préservation de l’esprit campagne

Le nouveau quartier et son poumon vert apporte une plus value à l’ensemble de la ville et répond aux objectifs fixés par l’Agenda 21.

Une coulée verte pour l’ouest Salonnais

Le projet urbain associé au projet gare valorise la partie ouest de la ville de Salon de Provence.

Collaboration avec EO Développement

Un quartier tourné vers l’avenir

/ EXTENSION URBAINE / REVISION PLU / VILLEDIEU

Un noyau villageois ancien

La place de la mairie est le lieu où tout se passe…. C’est dans le tracé des chemins que l’on peut inciter à se déplacer autrement et laisser la voiture un peu de côté. La bonne connaissance des trajets habituels, du dénivelé, des vents et divers usages permet de trouver le tracé exact, celui qui sera le plus usité.

Relier la place centrale du village aux quartiers

Villedieu-PLU-identification-du-patrimoine-2-webIdentifier le déjà là, notamment les éléments identitaires des lieux comme ici les remparts du village. Aller sur le terrain libère la parole et permet de trouver des solutions.

Identifier le déjà là

S’intégrer par la vue / le toucher / la matière

Créer un lieu de partage et de mutualisation

Les terrains sont en espaliers. Ils sont bordés de haies qui abritent du mistral très présent sur ce territoire. Garder la structure de l’existant pour ancrer le projet est un des moyens pour que ce projet soit unique et bien adapté aux lieux

Utiliser la pente

Habiter la pente différemment

Trois scénarii pour l’extension au nord

Extension sud

Vue sur l’extension sud

/ ECO-QUARTIER EN EXTENSION / PUY SAINTE REPARADE

On voit l’importance des terres agricoles dans le secteur (en marron sur la carte) et il convient ici de garder un équilibre entre urbanisation et parcelles cultivées.

Un quartier en limite de territoire agricole

La Durance, le canal EDF et tous les petits réseaux que sont les vallats, les canaux, les roubines participent à l’identité et la gestion économe de l’eau. Ils sont autant de liens qui structurent le paysage.

La trame de l’eau – Un fil conducteur

Sur cette carte ancienne, on distingue clairement la place qu’occupe la Durance par rapport au quartier.

Un quartier en bordure de Durance

/ ESPACE PUBLIC / Le THOR

Le lieu

Identifier les pôles majeurs

S’appuyer sur le contexte végétal et hydrographique

Scénario retenu, les places

Qualifier les espaces publics

/ RECHERCHE-ACTION/ QUARTIER NOUVEAU/ LA BOUILLADISSE

Le projet d’écoquartier sur le pôle gare du Thor doit s’imaginer en plusieurs étapes, en commençant d’abord par le secteur gare où l’on prévoit l’aménagement d’un pôle multimodal ainsi que trois opérations de construction, comprenant des logements, de l’activité commerciale et des services.

Des enjeux pour un quartier gare

Les objectifs du quartier gare du Thor sont :

Structurer une intermodalité des déplacements autour d’un pôle d’échanges gare

Donner une priorité aux modes doux et désenclaver le quartier gare

Minimiser les impacts du stationnement et limiter le réflexe auto

Proposer un programme mixte et économe en énergie

Agrandir le centre-ville

/ REVITALISATION DU PÔLE GARE / VEYNES

Le projet urbain et économique est concu par les bureaux Agir en Ville et Elan développement qui associent leurs compétences pour créer un équilibre durable entre la ville existante, le passé ferroviaire, la ville de demain.

Comment favoriser la croissance des sociétés locales, dont le principal objectif est de retisser des relations avec le contexte où elles sont implantées. L’économie est alors un moyen pour redonner vie au quartier anciennement très stratégique.

Un quartier gare à restructurer

Une nouvelle trame d’espaces publics

Une nouvelle vie pour l’Atelier de levage

/ EXTENSION URBAINE /HABITAT-COMMERCES / LE CRESTET

Il s’agit de contrer la tendance à l’étalement urbain et au mitage en proposant un secteur d’habitat groupé structuré autour d’espaces et d’équipements publics.

Des espaces à restructurer de part et d’autre de la route.

Un repérage précis de l’existant

Les espaces publics au cœur du processus de projet

/ ECO-HAMEAU/ MURS-LUBERON

La disposition du bâti perpendiculaire au chemin garantit des dégagements visuels vers les espaces naturels et agricoles en évitant le front bâti.

Le programme, imaginé par Agir en Ville et T3 architectes, intègre la gestion des vis à- vis. Une ligne végétale préserve l’intimité des maisons existantes. Les habitations disposent de larges ouvertures au sud vers les jardinets et des fenêtres plus réduites au nord.

 

Un hameau s’agrandit

Les constructions dont la taille, la hauteur et l’épaisseur s’harmonisent avec l’existant sont organisées de façon à offrir deux espaces de respiration, une place au sud et un espace boisé au centre.

Des constructions simples et compactes

Des habitations mitoyennes et superposées bénéficient toutes d’un espace extérieur au sud et d’un accès individualisé

 

Un habitat intermédiaire entre individuel et collectif

Un boulodrome, lieu d’articulation entre ancien et nouveau

Jardins sur rue

/ RENOUVELLEMENT URBAIN / CITÉ HLM / BRIGNOLES

Face à une trop grande uniformité architecturale et à un manque de repère …

ž Utiliser le végétal et l’éclairage comme appui d’une lecture des espaces ;

ž Utiliser les friches, et construire de nouveaux lieux d’accueil pour le public (associations, équipements..) ;

ž Utiliser les espaces libres pour apporter des services de proximité et des lieux publics

Face aux larges espaces extérieurs, aux usages mal définis …

Aménager des espaces publics à thème bien délimités dans l’espace ;

ž Marquer les entrées, et végétaliser les pieds d’immeubles ;

ž Augmenter le nombre de jardins privatifs et aménager leurs limites.

Engager un processus de revalorisation

Renverser l’image négative qui pèse sur le quartier,

Structurer  les espaces extérieurs et les qualifier

Entreprendre, en parallèle, une réhabilitation du bâti.

En priorité les espaces extérieurs