Territoire

.

/ Revitalisation du grand centre-ville / DIGNE LES BAINS

Etude prospective

Le noyau médiéval de Digne

Analyse historique

Morphologie urbaine

Un plan « vert » pour le Grand Centre

Analyse de l’Habitat

Programmation des actions projets

/ Projet de parc d’activité durable / La Cournonterral

Un site entre ville et campagne

Eau, trame viaire, parcellaire

Principes d’aménagement

Structure paysagère et environnementale proposée

Répartition des vocations

/ Plan guide d’aménagement / Commune de Pierrerue

Le village à travers l’histoire

Un village en marge des routes

Etude prospective

Entrée de village

Un itinéraire pour les piétons et vélos

Aménagement de la place de la Fontaine

Aménagement du grand Parking

Le Parking du château agrandi

L’évolution du PLU

Ateliers participatifs

Ateliers

Une place devant la mairie

Des projets pour le futur

/ Guide OAP thématique ENVIROBAT BDM

Envirobat BDM

Espaces-extérieurs

Références

OAP Ilots et voirie

Confort urbain

/ Extension d'un parc d’activité / Saint Jean de Vedas

Les lieux

Eléments paysagers structurants

Base de départ du projet

Disposer le bâti en fonction des infrastructures

S’appuyer sur la trame paysagère pour organiser le site

Inserer le projet dans la topographie

Vue depuis l’autoroute

/ STRATÉGIE FONCIÈRE ET ÉCONOMIQUE / Pays d’Asse Verdon

Contenu de l’étude :
• Analyse terrain | 6 ZA / 5 centres bourg / Secteurs gare et entrées de ville
• Enquêtes | Entretiens avec les acteurs locaux et les entreprises
• Analyse foncière et PLU au travers des POS et PLU et visites de terrain
• Analyse économique | Repérage des activités et filières en place
• Enjeux et potentiels de création, de restructuration et de valorisation des Zones d’Activités
• Organisation de la gouvernance

Objectifs :
1/ Qualification des réserves foncières pour l’activité économique
2/ Connaissance précise de l’état des ZAE, de leur commercialisation
3/ Elaboration d’une vision commune sur le Pays A3V de l’aménagement des zones d’activités par l’ensemble des acteurs afin d’amorcer une démarche collective

Pays A3V (04) / 3 pôles économiques complémentaires

Barrême, vue sur la ZAE La Grand-Bâtie

Restructuration des ZAE existantes

Un diagnostic du foncier

Une stratégie de renouvellement urbain

/ Requalification de la RN568 / Métropole Aix Marseille Provence

Utiliser les noyaux urbains anciens

Une emprise viaire forte et une présence végétale à conforter

Quatre séquences rythmées par des coupures paysagères

Des vis-à-vis à repenser

Pour un territoire praticable à pied

Des emprises publiques support des liens Nord / Sud

21 ha à disposition pour une nouvelle identité territoriale

Un scénario à haute qualité paysagère

Orientation d’aménagement par quartier

De la quatre voies au parc

Plan de référence final

/ Projet urbain et paysager / BERGES DU CANAL ST-DENIS

Construction historique du paysage

Un paysage industriel

Silhouette du canal du Pont de Flandres

/ NOUVEAU PARC D'ACTIVITÉ/ ENTRÉE DU VALGAUDEMAR

Des projets au coup par coup dans la zone artisanale

Un découpage foncier compliqué

Ni tracé, ni organisation d’ensemble

Gérer la complexité d’un espace déjà investi

L’équipe de travail sur le terrain

L’analyse a servi de base de réflexion pour le projet. Les données environnementales, étudiées par CEREG territoires et l’analyse du Tourisme effectuée par Laurent Janoir ont permis de proposer un schéma d’aménagement adapté au contexte physique et économique local.

Différents scénarios sont étudiés et proposent une autre façon de penser le bâti d’activité, et de sortir de la logique de « zone ».

Une analyse pour mesurer les capacités d’intervention

Plan d’ensemble

Implantation du bâti

_

Les détails d’entrée des lots

/ Stratégie d'aménagement d'un technopôle / château gombert / marseille

Un préalable : la hiérarchisation des voies

La méthode élaborée avec Horizons paysages, Eureca et ASI consiste à considérer l’espace public comme fondateur et garantie d’une qualité d’ensemble du quartier

Un schéma d’aménagement fondé sur le paysage

Des cartes indiquent les voies et les espaces paysagés, quelques principes de continuités, de hauteurs, de densité, permettent de créer les conditions d’un développement à long terme.

Une intervention à tiroirs

/ EXTENSION D'UNE ZONE INDUSTRIELLE / Agglomération d’Avignon

Diagnostic : préserver les haies, aménager une coulée verte

Le choc des échelles entre industrie et habitat

2 mondes : industriel et pavillonnaire

3 propositions de scénarios

2 scénarios – 2 systèmes circulatoires

Vue vers le sud

/ Etude multisite / Pays de Sorgue

Espaces publics et extensions villageoises

Isle sur la Sorgue, un pôle de vie autour de la gare

Le Thor, projet d’espace public dans le centre historique

Saumane de Vaucluse, préserver paysage et potentiel agricole

Fontaine de Vaucluse, pour la continuité du cheminement piéton

Châteauneuf de Gadagne, un vallon habité

/ Stratégie DE TERRITOIRE Solidaire et durable / CHAMPSAUR – VALGAUDEMAR

Une logique de vallées

Etablir un cadre de référence pour engager les projets et réalisations exemplaires sur le territoire.

Le cadre de référence du PAS

Les enjeux du territoire

Les vallées, des espaces vulnérables

Une entrée multiple depuis le nord

Ici une vue aérienne du château du Glaizil

Une mise en valeur du patrimoine au Glaizil

Trame de cheminements et de parkings

Des cheminement pour aller à la chapelle

Aménagt-ch-doux-le-long-du-Drac-2

Pouvoir se promener le long du Drac

Aménagement d’espaces publics confortables pour ce petit village de montagne.

Des espaces publics pour Saint Léger

Contexte global
Le village de St Léger est indissociable de sa station de sports d’hiver (culturellement et économiquement). Un cœur de village animé et typique valoriserait la station, de même qu’une station encore plus attractive serait bénéfique pour le village.

Aménagement d’espaces publics villageois à Saint Léger

Un exemple de mur existant à préserver.

Conserver les murs existants à Champoléon

/ Extension urbaines villageoises / TERRITOIRE DU LARAGNAIS

Un projet convivial et environnemental

/ Mieux vivre à Barcelonnette horizon 2030

Notre approche s’appuie sur le quotidien, les usages, les modes de vie. Notre vision s’élargit à mesure que nous franchissons les différentes échelles du territoire. Nous partons de la Vallée pour arriver… au Monde.

Tisser des liens durables

En considérant ces trois échelles, le projet exploite les ressources disponibles sur le territoire qu’elles soient environnementales, paysagères, historiques, économiques ou culturelles ….

Une ville polycentrique

Pour une ville qui marche

Pour un centre ville étendu et ouvert

Cité Honorat, un nouvel espace pour la culture

Place A.Gassier et alentours : marché, théâtre, bus, tourisme

/ Création et extension des lieux D'ACTIVITÉS DU SUD LUBERON

Le site est situé entre trois infrastructures majeures : une route départementale très fréquentée, la voie SNCF, l’autoroute A51. Les terrains concernés étant placés en contrebas de ces trois infrastructures, le traitement des toitures, la cinquième façade, s’impose.

Un site en vue à Beaumont de Pertuis

Pour définir le périmètre de projet, nous avons repris la logique du parcellaire agricole avec ses limites naturelles que sont les haies existantes.

 

Construire entre les haies

Le site est contraint par sa longueur et son étroitesse. Tout proche de la gare qui n’est pas en service actuellement, mais donc la réouverture permettrait de changer fondamentalement les lieux en créant un pôle gare, pôle de vie et d’activités avec commerces, tourisme, habitat…

 

Un site gare à Mirabeau

Les véhicules passent à vive allure sur cette route. L’idée d’un mur vitrine servant d’une part de signal et d’autre part de protection s’est imposé sur ce site.

 

Le mur vitrine

Le dénivelé important amène une organisation par plateaux successifs.

 

Des contraintes topographiques qui dessinent le projet

Chaque niveau a une particularité, une fonction définie et repérable.

 

Deux niveaux – Deux fonctions

Le site est proche de la Durance. Cela est déterminant pour les orientations de projet vu les risques d’inondation. La trame de l’eau proposée permet d’ancrer le Parc d’activités dans le grand paysage. Elle permet aussi de relier les deux sites d’activités, Cadenet et Villelaure par une promenade piétonne le long des canaux.

Construire en bord de Durance à Cadenet

Le projet prend en compte la rupture de digue auquel cas l’évacuation des eaux se fait aisément d’est en ouest entre les unités bâties, et les fortes pluies qui sont récupérées par un fossé, par un bassin de rétention ainsi que par la proportion importante d’espaces végétalisés qui permet aux eaux de pluies de s’infiltrer dans la terre. De plus, les constructions sur pilotis (80cm sous dalle) permettent elles aussi, l’écoulement des eaux vers le bassin de rétention.

 

Utiliser la contrainte de l’eau

Le Nord du site est en pleine campagne au bord des vignes, le Sud est en limite de la départementale dans la séquence d’entrée de ville. La topographie très marquée nous oblige à construire dans la pente. La répartition des vocations se fait en accord avec la topographie et l’identité paysagère.

 

Côté campagne, côté ville, un site à deux visages à la Tou

La répartition des secteurs d’activité se fait en trois zones selon les atouts et la logique de leurs fonctions.

Le secteur éco-construction domine l’ensemble de la zone d’activité et bénéficie des meilleurs points de vue.

Le secteur des activités au fil de l’eau (artisanat et BTP), est situé sur la partie centrale du site, bien relié au village et au parc d’activités existant.

Le plus grand des trois secteurs est consacré aux activités de rayonnement économique majeur. En lien direct avec la départementale, il est la vitrine du parc.

 

Des vocations qui s’harmonisent avec le paysage

Le site du parc d’activités est à mi-chemin entre village ancien et Durance. Le parti architectural et paysager est de fixer les limites de l’urbanisation à l’aide d’un ilot fermé avec 2 façades bien différenciées, l’une regardant vers les espaces naturels, l’autre vers le village ancien.

 

Un ilot entre village et nature à Villelaure

Les compétences rassemblées sur le site sont organisées en harmonie avec leur environnement immédiat. Les pôles Eco-construction ,Métiers du Paysage sont côté espaces naturels. Le pôle Energies Nouvelles fait face à la gare, le pôle Artisans locaux est au centre du dispositif.

 

Des compétences rassemblées face à la gare

/ UN Nouveau QUARTIER MIXTE / LE PAYS DE MARTIGUES

Le lieu du projet est situé entre industrie, habitat et nature. Nous avons composé avec ces trois éléments pour trouver un équilibre, des liens entre des échelles et des usages si différents. Le site se traverse de maintes façons. Il appelle à la promenade.

Un site au croisement de trois mondes

Une proportion très importante d’espaces verts et récréatifs permet de faire de ce quartier un espace pour tous. Les espaces boisés classés situés au cœur du site, participent pleinement à la qualité environnementale et paysagère.

 

Une proportion très importante d’espaces verts

Les vocations sont imbriquées et reliées les unes aux autres. Ainsi, le quartier reste vivant dans la journée, la semaine et l’année.

 

Les vocations sont imbriquées

/ Stratégie DE TERRITOIRE Solidaire et durable / LE PAYS DU RHÔNE ET DE L'OUVÈZE

L’analyse du territoire permet de déceler les grands enjeux actuels. Tercia et Agir en Ville élaborent un cadre de référence et précisent les projets à mettre en œuvre en priorité qui pourront être soutenus par la Région.

 

Un Programme d’Aménagement Solidaire

Rendre perceptible le cœur de ville ; c’est à dire organiser la continuité d’un « signal de périmètre centre ville » entre le centre historique, l’ancienne mairie, le nouveau pôle culturel, la gare, le secteur du centre administratif ; le centre ville de Sorgues est le quadrilatère entre l’Ouvèze et les deux côtés du pôle intermodal de la gare Avignon-Orange-Carpentras.

 

Pour une stratégie d’aménagement communal à Sorgue

Enjeu gare

Enjeu relation entre habitations et équipements

Enjeu risques

/ RECHERCHE-ACTION SUR L'HABITAT PLURIEL pour le MINISTÈRE (PUCA)

Confrontés au quotidien à l’étalement urbain, les architectes d’Agir en Ville affirment qu’un véritable changement morphologique et architectural ne peut s’opérer que si on change les méthodes de travail et si l’on intègre de nouveaux critères et de nouveaux objectifs dès la phase de planification urbaine.

Comment concevoir un habitat individuel dense et durable.

Exemple : Parking groupé du village du Merlier à Ramatuelle

Un climat à prendre en compte

Etude d’ensoleillement sur le bâti

Tester des assemblages pour de l’habitat individuel dense

Sur le site, l’ancienne mairie relate l’histoire du village

Une recherche sur les formes urbaines

Une recherche sur l’efficacité énergétique

Projet habitat des typologies variées

/ Recherche sur l'habitat pour le ministère du développement durable

Dans le cadre de la recherche PUCA. L’équipe constituée s’intéresse à la production massive de maisons individuelles dans le sud de la France et vise en priorité une alternative à la forme courante des lotissements et une réponse efficace à l’étalement urbain en périphérie des agglomérations.

Les urbanistes, paysagistes et sociologues (Agir en Ville, Arènes, Horizon paysages, POS, O.Davril) démontrent que la dé-densification liée à la profusion d’un certain type d’habitat individuel n’est pas une fatalité (C’est plutôt une facilité !) et qu’on a d’autres choix que celui d’accompagner les pratiques opportunistes du marché.

 

Stop à l’étalement urbain

Il est courant d’entendre dire qu’en Provence, les habitants rejetteraient les toits terrasses, qu’ils ne voudraient pas partager un mur avec leur voisin, qu’il n’y aurait d’autres modèles acceptables pour la population que la maison isolée sur son lotissement avec ses deux places de stationnement. En écho à ces assertions, il est également fréquent d’entendre vanter, à juste titre, le caractère des maisons provençales. Les magazines grand public consacrent d’ailleurs à longueur d’année des articles soulignant leur charme et diffusant également une image qui occulte la réalité du terrain.

 

Un territoire provençal qui se fabrique par le mitage

Travailler dans le sud de la France, que ce soit sur le littoral, dans l’arrière pays ou en montagne demande de s’adapter aux populations, au climat, aux usages et à des logiques très diverses.

 

Le Sud appelle des réponses adaptées

Les projets d’extension des villages posent la question des limites de l’urbanisation.

Travailler sur la limite entre le HORS VILLE et le EN VILLE

/ Un plan guide pour le futur PLU / Morières-les-Avignon

Situé en périphérie immédiate d’Avignon, traversé par une nationale parallèle à l’autoroute, le village est soumis à une circulation intense et dangereuse. Des quartiers entiers sont déconnectés les uns des autres. Notre travail a consisté dans cette étude préalable au PLU, à retisser les liens entre quartiers.

 

Hiérarchiser les circulations et relier les quartiers entre eux

Les espaces publics confortables et libérés des autos, une trame verte continue, des cheminements piétons entre habitat, équipements, services et commerces; tous ces éléments sont nécessaire à la sécurisation du piéton pour inciter celui ci à laisser la voiture aux garage

 

Sécuriser le piéton

Les zones stables représentes les périmètres agricoles qui forment le pourtour du village. Les espaces de l’habitat sont regroupés autour du centre ancien. Le repérage des « dent creuses » permet d’envisager une urbanisation raisonnée sans consommer de façon inconsidérée des espaces agricoles.

Trouver un équilibre entre urbanisation et agriculture

Ce plan permet de fixer à un instant T l’évolution future du village et sert d’introduction au PLU qui va détailler

les différents secteurs.

Elaborer un plan guide pour les années futures

/ Habitat participatif dans le Pilat

En 2012, Agir en Ville travaille sur la conception d’un projet d’habitat alternatif et collaboré avec Solstice pour animer une démarche participative. La Commune de Burdignes, en collaboration avec le Parc Naturel Régional du Pilat, a ouvert très largement la réflexion aux habitants de Burdignes et des environs, aux acteurs locaux, professionnels de la construction et bien sûr aux candidats potentiels à l’installation.

Quelques principes sont adoptés dès le départ :

Un minimum de voirie

Des constructions compactes qui s’intègrent au site

Une recherche d’économie d’énergie pour les logements

Des petits jardins privatifs au sud des maisons

Des espaces communs plus généreux

 

Démarche participative pour co-construire un hameau

/ VISIONS POUR LA CANEBIÈRE / Marseille

Avant l’arrivée du TGV et du tramway, dans le cadre d’une proposition de projet Européen Agir en Ville et Wolf Werdiguier, urbaniste et peintre, ont imaginé un avenir pour la Canebière à Marseille et proposé quelques concepts sous forme d’esquisses.

« La rue appartient à tout le monde » G. Perec

Les plus belles boutiques, les plus beaux cafés

Une animation à la hauteur du lieu

La hauteur du lieu

Des bureaux pour le 21 ème siècle

Un souk Afro-Ikéa

/ AMENAGEMENT DES ESPACES PUBLICS / LE THOR

Un espace public au bord du canal

Scénario 2 : coupe

Scénario 2 : schéma

Zoom sur la place du fer à cheval

/ CONCOURS POUR LA REQUALIFICATION DE LA TRAVERSÉE D'EMBRUN

Un lieu de réunification et de couture entre le centre ancien et les autres quartiers. Agir en Ville participe en collaboration avec Rémi Duthoit paysagiste (Hémisphères) au concours pour le projet de transformation de route traversant la ville en boulevard urbain. Ils optent pour un changement radical en proposant une unification spatial solidarisant le centre ancien et sa frange nord.

 

Le Boulevard : un espace signifiant pour la ville

Ils donnent priorité aux déplacements plus lents et moins bruyants que l’automobile, au plaisir des espaces plus fluides ancrées dans l’histoire et la géographie des lieux

 

Retrouver le bruit de l’eau

Un parcours entre ville et Durance

Un fil conducteur entre les quartiers

Un boulevard d’entrée de ville classique

Le centre ville, un espace calme et lisible